Vous l’avez peut-être remarqué, depuis quelques semaine le tag « bio » a disparu de notre base lentilles pour vos salades sur mesure.
Rassurez-vous, ce n’est pas un retour en arrière, on fait temporairement le choix d’arrêter les lentilles bio, pour mieux capitaliser sur l’avenir !

On vous explique comment avec vous on soutient la production de lentilles bio et on améliore la qualité de l’eau lyonnaise 💚💧😊

Les nappes phréatiques qui fournissent l’eau potable des Lyonnais se trouvent sous les champs cultivés à l’Est de Lyon. Le projet “Agroécologie au service de la Restauration Collective” a pour but de préserver la qualité de cette eau, en accompagnant les producteurs à la diversification de leur production, et en soutenant leur conversion à l’agriculture biologique. Du coup, en s’impliquant dans ce projet le Moulin fait d’une pierre trois coups :
  1. le Moulin soutient activement le développement d’une production locale de lentille bio. Cette légumineuse est une grande source de protéine végétale et c’est vous qui la plébiscitez le mieux : vous en avez fait une base incontournable de vos salades !
  2. le Moulin contribue à la préservation de la qualité de l’eau que tous les Lyonnais boivent,
  3. le Moulin favorise la conversion vers agriculture biologique de producteurs locaux traditionnels en achetant dès cette année une part de leur récolte “en conversion”. Dès l’année prochaine cette récolte sera éligible au label bio.
De quoi répondre pleinement aux enjeux environnementaux et locaux de notre époque !

Mais au fait, concrètement ça veut dire quoi être “en conversion vers l’agriculture biologique” ?

Quand un agriculteur décide de changer ses méthodes de production pour produire “bio”, il doit :

  • respecter des règles strictes. Ces bonnes pratiques sont contrôlées régulièrement par un organisme certificateur. Elles garantissent, à l’issue de la démarche, le label “bio” à l’exploitant.
  • observer une période de conversion. C’est à dire une transition entre son ancien mode de production “conventionnel” et l’obtention de sa certification “agriculture biologique”.

Pendant cette période, l’agriculteur suit déjà les règles de production de l’agriculture biologique, mais il ne peut pas encore bénéficier de l’appellation « bio » pour ses produits. La conversion dure entre 2 et 3 ans (selon les végétaux). Dès la deuxième année, les produits peuvent obtenir la mention “en conversion vers l’agriculture biologique”. Cette période de transition c’est le temps nécessaire pour chacun. Elle permet :

  • d’enclencher les nouveaux cycles de vie des plantes et des organismes qui vivent sur et dans le sol,
  • d’épurer les sols d’éventuels résidus chimiques utilisés en agriculture conventionnelle,
  • à l’agriculteur de s’approprier les méthodes de production biologique et de trouver de nouveaux débouchés pour ses produits. Et c’est là que le Moulin intervient en achetant une production de lentille en conversion bio ! La boucle est bouclée !
Plus d’infos sur le projet agro-écologie au service de la restauration collective ? C’est par ici : https://www.agri-lyonnaise.top/le-projet-arc-agro…